Le monde plonge à nouveau dans une forme d’attentisme, due au développement de la cinquième vague du virus et l’apparition de nouveaux variants comme l’omicron.

Peu à peu, la situation internationale semblait se rétablir correctement : Après le tourisme en Thailande qui drainait déjà de nombreux postulants, les visas pour la Russie étaient à nouveau délivrés, ainsi que les visas de tourisme sur l’Inde.

ATOUT VISA cherchait toujours des solutions pour permettre aux salariés des sociétés clientes et notamment à ses ingénieurs et techniciens de pouvoir assurer la maintenance des produits vendus à l’étranger ou de se rendre sur leurs chantiers.

Néanmoins, la reprise du tourisme est frileuse, certains pays qui avaient autorisé des entrées sous contrôle mais de plus en plus aisées, reviennent sur leurs décisions et rétablissent des quarantaines minimales de 7 jours.

D’autres, comme la Corée du sud qui en parallèle permettait de demander une exemption de quarantaine reconsidère la question.

ATOUT VISA , toujours observateur, doit perpétuellement se renseigner sur les bruits qui courent, pas toujours fondés et sur les probabilités d’entrées compliquées et de séjours à nouveau contrariés.

ATOUT VISA voit une fois de plus un retour à la normale qui pourra se préciser seulement au début de l’année 2022, ce qui est un nouveau recul, face à une impatience compréhensive.

Tant que tout n’est pas fait pour sortir de cette période de crise et que la confiance n’est pas rétablie auprès des voyageurs, Atout VISA se rend bien compte de l’inquiétude des clients voyageurs. Pourrons nous partir ? Et si nous attrapons ce virus en voyage ? Pourrons revenir et dans quelles conditions rentrerons nous ?

ATOUT VISA s’appuie sur les déclarations gouvernementales et sur la prudence manifestée par les pays, mais doit toujours agir avec la même circonspection car ce qui fait la force de notre agence c’est sa raison d’être, sa foi en la fin du cauchemar.